Trois Cafés Gnôles PAROLES

Au moment ou j’écris ces lignes on peut compter plus de deux millions de vues sur facebook de « Voici nos Saouls Venir » Ce qui est juste incroyable ! Beaucoup me demandent les paroles de la parodie de Trois Cafés Gourmands alors les voici dans un format PDF prêt à être imprimé optimisé sur une page, il y a même les accords (tonalité originale + version noob lol)Pour vos soirées, pensez à la VERSION KARAOKÉ :

J’espère que vous vous amuserez bien ! N’hésitez pas à me contacter pour d’éventuels concerts et animations ! 😉 Et n’oubliez pas, l’alcool est à consommer avec modération ou avec qui vous voulez!

Comment puis-je oublier
ce coin de paradis?
Où on s’roulait par terre
Après six packs de bières

Comment pourrais-je faire
Pour picoler pareil
M’enfiler toutes ces bières
en pression en bouteille ?
Oublier ce matin
d’emmener les gamins
Car t’as trop bu de vin
ça tu es parti loin !
Ce n’était pas ma faute
cette petite anecdote :
oh quand sur le chemin
J’ai vomi mes intestins
Sur cette pauvre dame
qu’en a fait tout un drame,
T’as encore mal au cœur,
c’est peut-être la liqueur !

Chier dans le caniveau
Et te prendre en photo
C’est tout c’ que t’as trouvé
Pour te faire remarquer.
Vous m’ trouvez un peu con,
Je chante mal ma chanson
ça doit être le Ricard
les six verres d’hier soir
Le fruit d’ ma digestion
ne touchera personne,
Si vous faites attention
Et que quelqu’un me donne :
Un ou deux vieux bourbon
Ou un rhum sans glaçon
Je l’aime à en mourir,
Pour le meilleur et pour le pire.
Et si je finis au au bar ?
Y aura peut-être Gérard
Guillaume et Jeremy,
et mon cousin Piedri,
Yohan sera en voyage,
dans un autre pays,
On s’en bat le coquillage
Commande nous un whisky !
Nous on veut de la clairette
À en perdre la tête,
On veut un troisième chabrol,
Un petit coup de gnôle !
Les yeux de nos grands-mères,
La voix de nos grands-pères,
Sont comme leur halène
Ils sentent le fût de chêne !
C’est mieux qu’un testament,
On bosse notre endurance
Picoler constamment
dans ce trou du cul de France !
Enterrez-nous vivants
Bâillonnés s’il le faut
Mais prenez soin avant,
De remplir notre jabot !
La relève est pour toi,
notre petit Lucas,
On t’laisse en héritage
Les dettes nous on dégage !
Le temps nous a gâté
On en a bien profité,
Encore mal à la tête,
Mais ce soir, faisons la fête!

Acceptez ma dégaine,
Pour marcher j’ai de la peine
Soyez surs, j’en suis fier
J’ai l’ jaja en cathéter
On remet ça ce soir
J’ai le vin blanc qui pétille
Gérard sers-nous à boire
On a les verres qui brillent !

POUYOU POUYOUPOUPOU…

MES AUTRES PARODIES sur mon site et sur YOUTUBE