Help – Court métrage

Le voici le voilà !

Dans le cadre de la battle du festival du court métrage de Limoges, nous avions 48H pour réaliser un court métrage sur le thème ENSEMBLE.

Les explications concernant le tournage sont ICI. Une expérience vraiment intéressante ! Même si c’est mon troisième court métrage (toujours avec Sam), d’un coup, on comprend les intitulés des postes que l’on voit dans les
génériques… le réalisateur, l’assistant réalisateur, les cadreurs, les monteurs, les accessoiristes etc etc. Avant on se dit « c’est dingue, il faut vraiment tous ces gens pour faire un film ? » et après on se dit « ah oui, ça aurait été bien si j’avais eu tous ces gens ! »

On aurait voulu : plus de scène, travailler et rallonger certaine, avoir un meilleur son (un gars avec une perche, même si on avait déjà des gars perchés…) etc. mais c’est le jeu, d’autant qu’on a eu au final que 24H pour le faire (cf lien précédent).

Petite déception (snif), nous n’avons pas été sélectionnés dans les 4 finalistes, mais ce n’est rien à côté de l’expérience intense (dans l’genre « pas dormir ») que ça m’a fait vivre. J’ai pu ressentir quelques bonnes réactions dans le public lors de la diffusion de l’ensemble des court métrages de la battle le dimanche 17 octobre au théâtre de l’union (moment très sympathique). C’est la première fois que je vois ma face sur un grand écran, et avec autant de gens devant, j’étais partagé entre la petite fierté et l’envie de me cacher sous le siège !

Déjà 242 vues aujourd’hui, plutôt pas mal !

Les autres films de la battle seront certainement en lien sur le site du festival. Il y en a un dont je me souviens particulièrement (et à mon avis les autres spectateurs de la salle) : un enfant (vraisemblablement) qui fait des expérience avec une mouche et une sauterelle. Pas de musique, un seul plan et quelle efficacité ! Je ne vous en dis pas plus pour pas vous gâcher la « fin », mais ce film rappelle combien chacun de nous a une part de sadisme en lui…

Le gagnant est le film de Ryan Lafarge, « Seul(s) » beau film. Gagnant de la battle. Je ne le mets pas au niveau de celui d’il y a deux ans (quand nous avions participé Samuel et moi avec le film « Une Vie »), car l’idée était plus
originale et il y avait plus de rythme (voir le film). La réalisation est très propre, et les plans très chouettes qui ne sont pas sans rappeler ceux certains films ou publicités. Spéciale dédicace au film de l’association Prise
de Vue (dont je fais maintenant partie) « Du pareil au même« . Une réalisation nickelle, du rythme et de l’humour. Tout ce qu’il faut quoi ! 🙂

Il va peut être falloir que je m’arrête, personne ne lira cet article jusque là… en même temps c’est ça quand on croise le talent autour de soi, ça inspire !

tchô !