Dis-lui oui Nadine !!

A l’origine je voulais faire une reprise, éventuellement « Dis -lui Oui » de Bénabar.

Puis je suis tombé sur cette compilation faite par le petit journal de Nadine Morano déglutissant ses propos agglomérés de tant de peur, de haine et de bêtise qu’ils en deviennent ridicules et même faux.

Alors au lieu du « Je sais bien Muriel… » qu’introduit Bruno Nicolini dans la-dite chansonnette, j’ai commencé par « Je sais bien Nadine… » et improvisé puis écrit quelques paroles rigolotes et absurdes. Dans cette nouvelle histoire, tu as perdu ton cerveau Nadine. Ce qui ici te procure une excuse et un handicap significatif qui te rendraient presque attachante… Mais oui ! Comment vivre sans cerveau ? Cela pourrait paraître inconcevable, pourtant, l’espace d’un moment, en t’écoutant, j’ai cru que c’était possible… après tout, tu as peut-être subi une zombification qui ne t’as laissé que quelques connexions, celles de la peur et du mépris.

Malheureusement, il semblerait que tu en possèdes bien un et qu’aux vues de tes capacités à te mouvoir et à déblatérer tes proses acerbes au sein des émissions télé dont tu es si friande, on peut médicalement affirmer que celui-ci fonctionne bel et bien (et dire que tu es députée européenne… -soupir-).

Alors voilà un petit défouloir, car comme dit un grand sage et poète contemporain, « mieux vaut en rire que s’en foutre ». Et si par ailleurs toi ou un représentant visait à m’attaquer pour quelconque diffamation, sache que j’ai largement purgé ma peine. Celle-ci a été préventive et sacrément longue car ces satanées heures à écrire, enregistrer et compiler, je les ai passées en ta présence virtuelle Nadine. Moins douloureux et cependant moins créatifs, les coups de fouets m’auraient pourtant suffit.

Bisous

Tags:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top